Avant propos

Je m’interroge sur la qualité de nos peintures contemporaines : les peintures rupestres en Mauricie dateraient de 5000 ans. Et moi, je dois repeindre ma grille tous les 10 ans ?

 

J’en profite pour signaler que ces peintures sont à l’extérieur livrées aux intempéries.

 

Daniel

 

 

Parc national de la Mauricie - Canada

  

 Mauricie_1

 

GÉOGRAPHIE

Le Parc national de la Mauricie se situe à mi-chemin entre les deux plus grandes villes du Québec (Québec et Montréal) et à 50 km au nord du fleuve Saint-Laurent. Son paysage est un vaste plateau ondulé brisé par de nombreux lacs et de collines arrondies et gravé par des cascades, des ruisseaux et des vallées étroites. L'île aux Pins se situe au centre du lac Wapizagonke. Le parc se situe au sud du Québec. Il fait partie de la province de Grenville, la plus récente des sept provinces géologiques qui forment l'ensemble du Bouclier canadien d'âge précambrien.

 

HISTOIRE

Il y a environ un milliard d'années, le soulèvement des sédiments profondément enfouis forme la chaîne des Laurentides. Des centaines de millions d'années plus tard, l'érosion fait apparaître le substrat, composé presque entièrement de roches métamorphiques, et des fissures se sont formées sur sa surface laissant couler les rivières qui emportent des débris laissés par l'érosion. Les quatre périodes de glaciation qui suivent lissent les reliefs, aplatissent la topographie, approfondissent les vallées et créent une multitude de petits lacs dispersés.

Il y a environ 20 000 ans, le parc a été entièrement recouvert par un glacier 10 fois supérieur à celui des montagnes environnantes. Plus tard il s'est déplacé lentement vers le sud-est, transformant ainsi la forme des vallées. La fonte des eaux des lacs a entraîné des dépôts de débris d'érosion favorisant la création d'une grande vallée qui sépare les lacs Wapizagonke et Anticagamac. Le parc se situe dans les Laurentides dans la partie sud du Bouclier canadien, créant une liaison entre le plateau laurentien et les basses terres du Saint-Laurent. Les paysages rocheux du parc des collines et du réseau de voies navigables, qui représentent 7 % de sa surface, sont autant de preuves de la dernière ère glaciaire.

 Mauricie_2

 Lac Wapizagonke dans les Laurentides

 

Les nomades Attikameks, un peuple paléolithique, ont parcouru les lacs et les forêts il y a 8 000 ans, pratiquant la chasse, la cueillette de baies, de racines et de plantes comestibles. Sur les trente-quatre sites archéologiques qui ont été trouvés, les peintures rupestres du lac Wapizagonke sont un des six exemples les plus connus de cet art ancien du Québec. Beaucoup de ces sites, qui contiennent les restes des foyers et des outils en pierre, témoignent des chemins parcourus ainsi que leur mode de vie.

 

 Mauricie_2a_peintures rupestres

 Peintures rupestres découvertes près du lac Wapizagonke

 Mauricie_3

Le parc de la Mauricie est témoin de cinq millénaires de présence humaine

 

Les plus vieux indices de présence humaine sur le territoire du parc national de la Mauricie pourraient dater d’environ 5000 ans. Les lacs et les cours d’eau ont été, tour à tour, sillonnés par les Algonquins, les Iroquois, les Hurons, les Attikameks et les Têtes-de-Boule. Selon les archéologues, le parc aurait servi de lieu de passage entre les basses terres de la vallée du Saint-Laurent et les grandes forêts boréales du Moyen-Nord.

 

Description du site

Les peintures rupestres se trouvent sur une paroi rocheuse de 10 mètres de hauteur située sur la rive ouest de la portion sud du lac Wapizagonke. Les différents motifs de l’œuvre font appel à l’utilisation d’un type de pigment, l’ocre rouge, ce qui donne un ensemble monochrome. L’application de l’ocre avec les doigts est une application typique de la région du Bouclier canadien.

Mauricie_4

Le site rupestre s’étend de manière linéaire sur pas moins d’une vingtaine de pieds le long de la façade du rocher et fait directement face à l’étendue d’eau. Les tracés digitaux se situent surtout dans les parties basses de la paroi rocheuse, particulièrement entre 1m et 2m au-dessus du niveau du lac. On peut donc observer le site dans son ensemble uniquement à partir de l’eau.

Remerciements aux aides Internet :

https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/qc/mauricie/culture/histoire-history/nomad

https://www.manimalworld.net/pages/parc-national/parc-national-de-la-mauricie.html

 

______________________________________________________