l'écrit de Daniel 3

La dernière feuille d'automne

 

feuille automne

 

 

Elle affichait une beauté à couper le souffle avec son maquillage ton rouille piqueté de quelque beau reste de vieux vert.

Il ne restait plus qu'elle pendue, perdue toute seule au bout d'une branche, retenue par un fil à la branche.

Orpheline !

 

Poussées tantôt par le devant tantôt dans le dos par le vent ses autres sœurs désespérées avaient été jetées, éjectées, précipitées dans le vide en réalisant pour la première et dernière fois le grand saut en exécutant et multipliant virevoltes et tête-à-queue interminables comme pour retarder l’heure de l’impact sur le tapis de feuilles mortes.

 

La dernière feuille préparée pour la circonstance, parée et fardée de sa couleur rouille attend que sonne l'heure, attend avec la trouille à la nervure le moment d’abandonner sa bonne vieille branche.

Elle guette le moindre souffle d’air qui la fera basculer. Elle écoute le vent, si un ton plus haut que l’autre finira par la faire chuter.

Elle épie l'oiseau étourdi qui la fera tomber de sa branche. Elle prie qu’un insecte sauteur ne vienne pas se poser sur elle.

Elle surveille le ciel et ses gouttes d'eau qui alourdissent les feuilles et l’enverront au tapis.

 

Elle guette l’instant imprévisible qui décide tout seul de l'heure de la fin de l’automne.

 

  daniel

 

la dernière feuille d-automne 2

______________________________________________________